couverture marketing de l'enchantement

Choisissez votre plateforme d'achat préférée pour commander le livre :

« Le Marketing de l’Enchantement » de Guy Couturier, préface de Denis Gentile
(2015) - Éditions Kawa

« Le contentement des clients n’alimente plus suffisamment leur fidélité » Henri Kaufman.

Satisfaire ses clients n’est plus suffisant, augmenter encore la qualité des articles, multiplier ad infinitum les cadeaux ou les promotions, pour fidéliser un consommateur (cela reste naturellement des conditions utiles, voire nécessaires, mais certainement pas suffisantes), pour éviter qu’un client – d’un seul click – aille visiter la concurrence.
Un client simplement satisfait (il a payé pour cela) ne sera pas forcément un client « ambassadeur » auprès de son entourage (voire même de devenir votre meilleur vendeur !).
Pour le conserver et lui éviter même d’aller voire ailleurs, il faut désormais l’ENCHANTER.

Guy Couturier aux éditions Kawa

Guy Couturier aux éditions Kawa

« Le Marketing de l’Enchantement »
Vous permettra de créer ce fameux « Effet Wow » qui va écarquiller les yeux de votre client…et lui laisser une trace inoubliable de son expérience avec vous.
Un « Wow » provoque aussi une sur-mémorisation de vous, de votre produit ou de votre service. On se souvient longtemps des personnes et des entreprises qui nous ont fait vivre un enchantement - comme on se souvient toujours de son premier amour - parce que de telles émotions sont fascinantes et fortement différenciées des autres.

L’auteur, selon les principes de Guy Kawasaki (évangéliste du Macintosh), vous guidera dans votre démarche de vouloir « enchanter vos clients » et par là, de les fidéliser durablement.

Pour devenir un « bon enchanteur » :

  • il faut être capable de ressentir soi-même de l’enchantement et d’être convaincu de l’importance que nous jouons dans la séduction de son client ;
  • d’être heureux soi-même, et de le montrer, avant de vouloir rendre les autres heureux ;
  • d’afficher une bonne humeur, un enthousiasme par un sourire en « pattes d’oie…» ;
  • d’être disponible pour une écoute active de votre interlocuteur ;
  • de pratiquer continuellement la tolérance et l’empathie ;
  • de savoir raconter de belles histoires, si possible édifiantes ;
  • de lui transmettre votre savoir-faire, vos expertises ;
  • de lui faire vivre une expérience enrichissante pour lui ;
  • d’être généreux et de paraître « désintéressé » ;
  • de le surprendre en lui offrant un petit plus qu’il n’attendait pas ;
  • dépasser vos promesses ;
  • susciter chez lui un sentiment de réciprocité en « l’obligeant » ;
  • lui permettre de faire un essai gratuit ;
  • lui demander plusieurs fois son avis durant la négociation ;
  • valoriser votre client, surtout s’il est accompagné ;
  • s’intéresser à sa personnalité, quelle que soit son apparence ;
  • créer une véritable relation humaine, (une complicité) avec lui ;
  • faire rêver son client pour « un monde meilleur », sur ses passions si vous les connaissez ;
  • raconter-lui une anecdote, une « success story », une histoire dans laquelle il pourra entrer ;
  • L’enchantement du client devient donc une nouvelle nécessité pour continuer de satisfaire un consommateur, de plus en plus averti, de plus en plus exigeant, en lui apportant une plus grande considération, voire même une dimension sociale à laquelle il n’a pas toujours été habitué.

    Be Wow !