Quelles mesures adopter pour éviter de se faire voler sa voiture, car les assurances remboursent moins, voire plus du tout ces vols, s’il n’y a pas une preuve d’effraction. Aujourd’hui les vols augmentent fortement. (En 2019 : 140.000 véhicules volées en France. Soit 390 vols par jour. Or 68 % de ces vols se réalisent sans effraction ! (C’est-à-dire: non couverts par l’assurance). Ce dommage en cas de non-remboursement s’avère considérable pour beaucoup.

Si vous habitez une grande ville de plus de 200.000 habitants vous risquez trois fois plus de vous faire voler votre voiture plutôt qu’un automobiliste résidant dans une commune de moins de 2 000 habitants.

Selon un rapport de la société Coyote, 85% des voitures sont volées via un piratage informatique. Terminée la bonne vieille méthode du tournevis. Les délinquants misent désormais sur « l’attaque relais ». Une méthode qui permet de copier à distance le signal émis par les clés de la voiture et de la démarrer.

Alors que faire, quelles mesures prendre ?

Des mesures primaires :

Mieux vaut prévenir que guérir, et il n’est pas nécessaire d’investir dans des solutions ultra coûteuses pour se montrer plus malins que les voleurs :

  • Verrouillez les portières : même pour un court arrêt (pour acheter un journal ou en station-service), avec même parfois le moteur qui tourne pendant que le propriétaire le dégivre.;
  • Dans les garages des domiciles évitez d’y laisser les clés dans les voitures, parfois même sur le contact, ainsi que pour les papiers (aisément falsifiables) dans la boite à gants. Certes c’est pratique, mais aussi périlleux ;
  • Remontez les vitres, verrouillez le coffre chaque fois que vous quittez votre véhicule (même en roulant) ;
  • Vérifiez que votre verrouillage centralisé, automatique a bien fonctionné ;
  • En ville surtout, roulez portières verrouillées, pour éviter des tentatives de car-jacking (vols avec violence).

D’autres mesures très simples :

  • Ne laisser aucun objet de valeur visible, (sac à main, bagages, Smartphone…). Un rôdeur pourrait briser une vitre et s’emparer de tout ce que vous auriez laissé traîner à la vue de tous. Toute les voitures possèdent un coffre qui ferme ;
  • Choisir un lieu de stationnement « sécurisé » : parking sécurisé, une rue passante. Éviter les rues isolées et sombres (même si ce n’est pas toujours évident) ;
  • Faire graver des numéros de sécurité sur les vitres de la voiture ;
  • Ne laisser pas un inconnu conduire seul dans votre véhicule ;

Des mesures plus sophistiquées :

  • Installer une alarme antivol (sonore) et/ou un bloque-volant (surtout dissuasif) qui fera perdre du temps à votre voleur ;
  • Désactiver la prise diagnostique (OBD), grâce à un adaptateur, facilement installé par votre garagiste ;
  • Installer un brouilleur, qui empêcherait la fermeture électronique de votre véhicule et permettre au voleur de rentrer sans aucune effraction ;
  • Poser un coupe-circuit électrique non électronique caché ; (et plus sadique) : qui couperait le courant au bout de quelques secondes et laissera votre voleur désemparé au milieu d’une rue.
  • Empêcher le mouse-jacking (grande tendance actuelle) en posant vos clés suffisamment éloignées de l’extérieur (ou dans une boite métallique) pour éviter qu’un voleur avec un simple ordinateur, ne squatte les codes de vos clés rangées dans votre domicile ;
  • Placer dans votre voiture un traceur GPS. Il n’empêchera pas le vol de votre voiture mais il facilitera de la retrouver. Certains modèles vous alertent lorsque le moteur est mis en route tandis que d’autres peuvent couper le circuit à distance.

Conclusion :

Le risque zéro n’existe pas.

Il faut de plus en plus se protéger contre l’audace et les astuces des voleurs qui alimentent ainsi les marchés de la voiture d’occasion d’Europe de l’Est ou du Maghreb.

Il importe donc de se tenir vigilant et ne rien faire pour “faciliter” ces vols… sans devenir parano !

IDÉES et CONCEPT le magazine des idées

Partager: