L’automobile se porte mal et se conduit mal ! Pourtant d’autres solutions existent. Elles sont à rechercher dans les stratégies adoptées par d’autres marchés, avec d’autres dirigeants, d’autres Marketing…) Qui eux ont déjà su faire leur conversion vers du « Customer Centric », depuis bien longtemps. Leurs nouveaux outils s’adaptent parfaitement à l’automobile.

Messieurs de l’automobile, sortez de la consanguinité qui vous étouffe. Trop de vos professionnels pratiquent encore de véritables « abus de confiance » (d’un autre temps) au dépend de clients peu avisés. Ils suscitent de la méfiance sur tous les acteurs de la filière. À quoi donc servent vos propres instances nationales pour ne pas trier l’ivraie du bon grain ?

En septembre j’ai osé acheter une voiture neuve, que j’attends toujours. Il d’agit d’un nouveau modèle courant (lancé sans stock ! ) d’abord victime du manque de micropocesseur, puis du Covid dans les usines et aujourd’hui de la guerre en Ukraine. Annoncée pour fin avril (“sans garantie” !) De qui se moque-t-on ?

Oubliez votre déni des vraies difficultés perso des automobilistes. (En particulier financières) par trop d’options proposées, pour simplement augmenter une facture qui éloigne le plus grand nombre de la voiture particulière.

Est-ce à vous de favoriser un monde de vélos et de l’autopartage comme on peut le voir dans de nouvelles pub auto à la télé ?

Le monde de l’automobile a changé :

Regardez le monde autour de vous. Il a changé dans les faits et aussi dans ses aspirations. Pour certains la voiture reste un moyen de nous transporter simplement d’un point “A” à un point “B”. En nous faisant rêver de temps en temps, mais pas forcément assis devant une vitrine de nouvelles technologies pas toujours attendues. Certaines de vos prévisions nous font même peur (les voitures autonomes, les réservoirs à hydrogène…) et ne pensez pas, comme notre exécutif actuel, que ce n’est qu’une question de pédagogie.

De l’écoute des consommateurs :

Bien que Henri Ford déclara : “Si j’avais écouté mes clients, j’aurais conçu des chevaux plus rapides plutôt que la Ford T “.

Écoutez les attentes de vos clients qui aujourd’hui doutent de l’opportunité de vos offres et ils décrochent. L’âge moyen des véhicules en France est passé de 11 ans à 15 ans.

Une règle en matière de commerce : il est difficile de vendre ce que les gens ne désirent pas vraiment.

Quelqu’un peut-il dénombrer le nombre (même approximatif) de nouveaux modèles commercialisés depuis 3 ans ?

“Trop de choix favorise l’indécision !”

L’écologie et l’automobile :

Pourquoi avez-vous supprimé nos rêves d’antan, par des élucubrations pseudos écologiques, qui en fait ne sont pas aussi graves que vous voulez nous le faire croire. Pour le moins il y a d’autres solutions que de scier la branche sur laquelle vous êtes assis. Vous risquez de jeter le Bébé et l’eau du bain avec, avant que les acheteurs ne se débarrassent de la baignoire.

Messieurs les décideurs : reprenez le pouvoir de dire Non aux Ayatollahs de la déconstruction. Ce monde nouveau n’est qu’une illusion. certes tout n’est pas terminé, mais le mur arrive très vite. Quelques-uns d’entre vous aperçoivent déjà la porte du garage qui se ferme.

Des innovations techniques qui ne renversent pas toute la table existgent !

IDÉES et CONCEPTS le magazine des idées.

Partager: